• Voici les présentation des personnages

  • Personnage principal, elle a été utilisée par Shōtarō Fuwa qu'elle aimait depuis toujours. Dès lors, elle cesse de croire en l'amour et jure de se venger en devenant plus célèbre que lui. Shō a ouvert sa "boîte de Pandore" : un concentré de haine et de démons enfermé en chacun. Depuis ce jour, elle se jure de ne plus jamais se laisser manipuler ainsi, ni d'accorder sa confiance aussi facilement. Elle se rend compte que toute sa vie a gravité autour de son ami d'enfance qu'elle était même destinée à épouser. Premier membre du département Love Me (voir Lory Takarada), elle sera rejointe par Kanae Konotami qu'elle considère comme sa meilleure amie. À l'agence, elle fera également la rencontre de l'acteur le plus célèbre du Japon, Ren Tsuruga, qu'elle s'était habituée à détester à cause de sa précédente relation avec Shō.Alors qu'elle pensait ne pas avoir de talent, elle se découvre un don pour le jeu d'acteur, que même Ren reconnaît et admire. Elle fait rapidement ses débuts et se met à respecter Ren qu'elle considère comme son aîné.Signes particuliers : Âgée de seulement 16 ans, Kyōko a pourtant vécu pas mal d'expériences malchanceuses de la vie, qui lui en donnent donc parfois une vision pessimiste mais ne l'empêchent pas pour autant d'avoir une certaine insouciance. Malgré tout, elle a ce qu'on pourrait qualifier de don pour se faire apprécier de personnes qui au début ne l'affectionnent guère (voir Ren Tsuruga, Kanae Kotonami et Chiori Amamiya); fabrique des poupées vaudou de Shō sur lesquelles elle passe ses nerfs et de Ren avec lesquelles elle "parle" (elle rejoue des scènes ou imagine des réponses qu'il aurait donné), a des démons pouvant paralyser les gens, et croit aux fées. Elle considère un autre de ses amis d'enfance, qu'elle appelle Corn, comme une fée. Ce dernier lui a donné une pierre aux étranges reflets bleutés en lui disant qu'elle absorberait sa tristesse. Les seuls souvenirs de son enfance qu'elle apprécie sont liées à cette personne.Autre chose : Sa mère n'ayant pas le temps de s'en occuper et la délaissant totalement, elle a dû vivre chez Shōtarō.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique

Module